Arc-en-ciel

Le mystère d'un fauve

La Sirène espagnole, 1911, huile sur toile, collection particulière Ce grand nu était considéré par van Dongen comme le meilleur tableau qu’il eut jamais peint. Barbe en broussaille, blouse et béret, installé à son chevalet, le Maître est prêt pour l’enivrante moisson des couleurs. Perspective, lumière, couleur, mouvement, proportion, composition, le peintre sait tout cela en se méfiant de la perfection technique qui gomme toute sensibilité. Son atelier vit du parfum de l’huile de lin, de l’éclat des couleurs sur sa palette. Ses brosses dansent sur la toile rugueuse apprêtée de pigment ocre-jaune. Voici Kees van Dongen, le peintre des années folles Au Salon d’automne, en 1905, le critiqu

A l'affiche
Dernières chroniques
Archive

© 2020 - Roland Souchon