Le chant des muses

 Portrait d’une indomptée

 

Dans sa robe fleurie, elle chantait, virevoltait.

 

Un indéchiffrable sourire soulignait une cicatrice exhaussant sa grâce orientale.

 

Son air mélancolique offrait une puissance de séduction ramenant sans cesse le parfum des roses de septembre.

 

Son irrésistible appel au désir jouait de ruse sur son incandescente chevelure.

 

Elle savait se faire aimer pour autre chose que sa beauté.

 

Son corps brûlant voulait combattre avec l’orage qui s’annonçait.

 

Sa voix pénétrante et ses yeux pers de captive libérée accueillaient l’éclair et la foudre.

 

Tout en elle bougeait lorsqu’arriva cette folie qu’elle avait jusque là ignorée.

 

Un dernier baiser sans asile s’attarda sur les caresses d’un croissant de lune.

© 2020 - Roland Souchon