Portraits

Bleu le poète dans son habit céruléen

 

Bleue la plume du poète

                          

Bleue la rime de Blaise Cendrars

à Pablo Neruda

 

                                       Elles s’appelaient La Chascona,

                                                              La Sebastiana,

                                                                        Isla Negra

 

                     à Santiago et Valparaiso, partout sur les pierres et les vagues arrivaient ton audace et ta plume en révolte

 

Tu chantais la lune qui chancelle et les bleus aveugles des abysses

 

          Jour et nuit, de tes mains jaillissaient l’amour et la paix

 

                      Le bleu nourrissait ton œuvre

 

   Sur la cendre de ton peuple opprimé, tu as fait fleurir l’espérance.

 

                                                                           R S – 26.04.2020

© 2020 - Roland Souchon